La cession ou l’acquisition d’entreprise est une opération sophistiquée nécessitant des procédures complexes. Pour éviter de commettre des erreurs et afin de préserver vos intérêts, il est important de vous faire entourer par des professionnels.

Réussir une reprise d’entreprise

Acheter une entreprise implique un engagement financier important. Pour que ce soit un investissement rentable, il est important de sécuriser et de réussir l’opération d’acquisition. Cette dernière est un projet jalonné de nombreuses étapes incontournables. Il est important de les connaître afin d’éviter les regrets. La première étape est de définir le profil type de l’entreprise à acquérir. Ceci consiste à déterminer d’une manière précise le secteur d’activité que vous visez, l’implantation de votre future entreprise, la taille de celle-ci, ainsi que le type d’entreprise (PME, grande entreprise, start-up, etc.). À partir de ces critères, vous pouvez commencer à rechercher des opportunités de reprise.

Lorsqu’une opportunité est trouvée, il faut analyser l’entreprise en question. Vous devez vous renseigner au maximum sur celle-ci, ainsi que sur le dirigeant. Cette analyse doit vous permettre d’obtenir des informations sur les points faibles et les points forts de l’entreprise, sa clientèle, son niveau d’activité, son organigramme, et les principales raisons qui poussent le dirigeant à céder son entreprise. Après cela, il faut réaliser un audit d’acquisition, puis travailler le plan de reprise de l’entreprise. Ce dernier comprend le montage juridique et financier de l’opération d’acquisition. Pour réaliser toutes ces étapes correctement, il est conseillé de vous faire accompagner par un expert en acquisition d’entreprise comme www.ifde.net.

Céder une entreprise dans les meilleures conditions possibles

Pour un départ à la retraite, un changement de projet ou une autre raison, vous souhaitez mettre fin à votre projet entrepreneurial. Il est important de s’y prendre correctement afin de préserver vos intérêts. La première étape consiste à effectuer un diagnostic complet de votre entreprise. Ce n’est pas obligatoire. En revanche, cela vous permet de gagner du temps puisque vous pouvez tout de suite présenter aux éventuels repreneurs une fiche d’informations complète de votre entreprise. Par ailleurs, c’est grâce à ce diagnostic que vous pouvez évaluer la valeur de celle-ci, et ainsi proposer un prix de vente.

Après cela, vous devez vous préparer aux étapes commerciales de l’opération. Cela comprend une phase d’échanges et de négociations avec les éventuels acquéreurs. Pour défendre vos intérêts, vous devez trouver des arguments pour vanter les atouts de votre entreprise et défendre ses faiblesses.

Lorsque les deux parties ont trouvé un accord après les négociations, il faut rédiger un protocole d’accord et effectuer la vente proprement dite. Pour mettre toutes les chances de votre côté, laissez-vous accompagner sur l’ensemble de ces étapes par un expert en cession d’entreprise.

Vers quels professionnels s’orienter ?

Divers professionnels peuvent vous assister qu’il s’agisse d’un projet d’acquisition ou de cession d’entreprise. L’expert-comptable est incontournable pour effectuer les évaluations et/ou audits de l’entreprise à reprendre ou à céder. Il est recommandé de se rapprocher d’un expert-comptable spécialisé dans ce type d’opérations.

Vous devez également vous tourner vers un avocat pour mener à bien votre projet. En effet, ce dernier est balisé par divers actes juridiques requérant les compétences d’un professionnel du droit.

Pour bénéficier de divers conseils et faire accélérer les procédures, vous pouvez aussi vous rapprocher d’un cabinet spécialisé dans l’intermédiation. Ce dernier vous clarifiera les divers aspects techniques de l’opération et définira la meilleure stratégie à mettre en place pour votre projet.

En vous faisant entourer de professionnels, vous éviterez également d’éventuels désaccords dus à un malentendu, ou à une mauvaise compréhension.