Estimer la valeur d’un fonds de commerce n’est pas une mince affaire. Car il n’existe pas de démarche exacte pour ce cas. Plusieurs questions doivent avoir une solution avant d’acquérir un fonds de commerce : combien cela coûte ? Et comment le calculer ? Découvrez les réponses à ces questions afin de bien réaliser l’étude financière de la valeur d’un fonds de commerce.

En quoi consiste l’évaluation d’un fonds de commerce ?

En termes simples, l’évaluation d’un fonds de commerce est un processus et un ensemble de procédures permettant de déterminer ce que vaut une entreprise. L’écart d’acquisition est un actif incorporel clé qui représente l’estimation de la société qui ne peut être attribuée à d’autres actifs de l’entreprise. Ainsi, les éléments incorporels déterminent la valeur d’un fonds de commerce. Le diagnostic reflète la santé financière de l’activité et donc vous avez une idée des revenus à venir. En d’autres termes, l’évaluation du fonds de commerce reflète la synergie entre les différents actifs utilisés par l’entreprise pour générer des gains financiers : dans une société bien gérée, le tout est supérieur à la somme des parties.

Les éléments essentiels

Pour estimer réellement un fonds de commerce, il existe au moins trois méthodes : l’évaluation des actifs, l’évaluation du marché et l’évaluation des revenus. Dans l’approche par actif, vous considérez une entreprise comme un ensemble d’actifs et de passifs. La prévision du marché détermine la santé du secteur afin d’apprécier la valeur d’une entreprise. En effet, la qualité de l’emplacement ; l’achalandage du magasin ; sa notoriété ; sa clientèle tangible ; et les conditions juridiques et financières du contrat forment les points essentiels à ne pas négliger lors du diagnostic. Mais il faut aussi prendre en compte la progression des chiffres d’affaires et les bénéfices réalisés par l’ancien propriétaire les trois dernières années.

Les autres composants additionnels

D’autres éléments incorporels sont également pour l’étude financière. Le nom commercial et l’enseigne constituent les composants caractéristiques secondaires de la valorisation de l’entreprise. Ils sont évalués soit par la capitalisation des frais de recherche inexploitée ; la spéculation des revenus qu’ils amènent ; et par le cumul des redevances de licences mises en exploitation. Voilà donc les différentes étapes pour déterminer la valeur d’un fonds de commerce. Cette dernière est cernée par divers critères comme le chiffre d’affaires, le comportement du marché ou encore les bénéfices réalisés. Autrement dit, la rentabilité et les ressources financières constituent la base de l’estimation de fonds de commerce.