La prévention des risques professionnels est un enjeu majeur du fonctionnement des entreprises et des administrations. De mauvaises conditions de travail engendrent toutes sortes de maladies et de dépressions voire des suicides. Outre le malaise que cela provoque chez les chefs d’entreprises et les directeurs de services administratifs qui compatissent à la souffrance de leurs personnels, ces effets génèrent des coûts non négligeables en termes de réputation, d’éventuels procès voire de productivité. Il est donc préférable de suivre les conseils d’entreprises spécialisées dans la lutte contre le risque au travail.

Sachez choisir une entreprise de prévention des risques

Si vous cherchez une agence spécialisée dans la prévention des risques au travail, rendez-vous sur ce site. Elle propose des formations variées.

Détecter les signes de la souffrance au travail

La souffrance au travail se manifeste par le développement du stress, de l’angoisse, des troubles musculo-squelettiques et la multiplication des arrêts de travail. Une agence spécialisée vous aidera à détecter les premiers signes de souffrance au travail et d’en rechercher les causes : consignes insuffisamment claires, manque d’effectifs, organisation des emplois du temps, aménagement et vétusté des locaux, bruit, piètre éclairage, etc. Il suffit généralement de former les managers. Ils apprendront à repenser l’organisation de l’entreprise ou de l’administration.

Les risques d’ordre psychosociaux

Le Ministère du Travail a mis en évidence une série de risques psychosociaux : harcèlement moral ou sexuel, conflits entre salariés, violences subies par les usagers, syndrome d’épuisement professionnel, etc. Les rps peuvent revêtir plusieurs formes : les abus des clients ou des usagers dégradent les conditions de travail des salariés et des agents. Les policiers et les enseignants sont particulièrement exposés. Les personnalités de type pervers narcissiques adressent des injonctions paradoxales, fixent des objectifs inaccessibles ou alimentent délibérément des conflits pour exercer une emprise sur autrui. On peut trouver des pervers narcissiques parmi les usagers, les clients et les personnels d’une entreprise ou d’une administration. Une formation adéquate est particulièrement recommandée.

Apprendre à prévenir les risques

Les droits des salariés

Il existe un vaste éventail de droits pour les salariés à l’exemple du compte professionnel de prévention ou C2P. Les chefs d’entreprise et les directeurs de services administratifs peuvent en informer les personnels. Ces derniers peuvent s’informer sur le site www.preventionpenibilite.fr ou en composant le 3682. Le C2P définit des critères de pénibilité tels que le travail de nuit, les tâches répétitives, la température, le bruit, etc. Santé et sécurité au travail vont de pair. Les entreprises et les administrations ont tout à y gagner.

Prévenir les risques grâce à de meilleures conditions de travail

Choisissez une agence qui vous proposera des formations sur le bien-être et la santé au travail. Un dialogue social efficace suppose d’optimiser les conditions de travail. Cela améliorera nécessairement les relations avec les syndicats. Les rapports hiérarchiques obtus et le caporalisme sont dépassés. Il est préférable d’encourager la créativité et l’initiative des salariés. Une atmosphère conviviale contribuera à accroître la productivité de vos personnels voire à attirer les plus efficaces d’entre eux. Dans les grandes métropoles fortement créatrices d’emplois comme Francfort-sur-le-Main, Londres ou Paris les grandes entreprises optimisent leurs environnements de travail pour attirer les diplômés des écoles et des universités les plus prestigieuses.

À quels acteurs et à quels organismes s’adressent les agences de prévention des risques au travail ?

Chefs d’entreprises, de services administratifs, salariés, fonctionnaires, syndicats patronaux ou de salariés sont tous potentiellement intéressés par la prévention des risques professionnels. Une telle démarche passe par plusieurs organismes/

Le comité social et économique ou CSE

Le comité social et économique est appelé à fusionner d’ici le 1er janvier 2020 les diverses instances de représentants élus du personnel : délégués du personnel (DP), comité d’entreprise (CE), instances représentatives du personnel (IRP), et comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou chsct. La commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT) hérite des attributions de l’ancien CHSCT. Elle est obligatoire dans les entreprises d’au moins 300 salariés minimum ou sur décision de l’inspecteur du travail si elles se trouvent en deçà de cette limite. Certaines agences peuvent vous proposer une formation SSCT qui vous sera très utile.

Une assistance juridique SSCT

Optez pour une agence qui vous proposera une assistance juridique SSCT. Elle est indispensable à toute démarche de prévention Vous bénéficierez d’une veille, d’une expertise et de cours en ligne. Cela permettra de vous enquérir de l’évolution du droit.

Des avantages variés

Les blogs

Certaines agences prodiguent gratuitement des conseils et des informations sur des blogs. C’est un gage de professionnalisme. N’hésitez pas à les consulter et à contacter de telles entreprises.

Choisissez une agence facile à contacter

Il est préférable de choisir une agence facile à contacter par téléphone, par courriel et qui dispose d’une adresse physique. Vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez sonder leur expertise et bénéficier de leur savoir-faire.