Les franchises peuvent être considérées de nos jours comme de véritables tremplins en matière de développement commercial. Elles mettent en relation deux sociétés, l’une étant la franchisée et l’autre le franchiseur. Il existe plusieurs types de franchises, allant de la franchise de production à celle industrielle. Vous désirez ouvrir votre franchise ou en savoir plus sur le sujet ? Voici quatre questions fréquentes sur les franchises.

1. Comment fonctionnent les franchises ?

Le fonctionnement des franchises est simple. Il est essentiellement fondé sur un principe de partage du succès. Une entreprise propriétaire d’une marque à succès qui désire ouvrir une franchise établit un partenariat avec des commerçants indépendants. Ces derniers sont alors chargés de développer l’activité à leur niveau, tout en restant propriétaires de leurs sociétés. Les franchises fonctionnent généralement en réseau. Les franchisés tirent de réels avantages de l’usage du concept du franchiseur. Ils ont par exemple l’exclusivité territoriale de l’exploitation de la marque. En contrepartie, ils sont tenus de payer au franchiseur un droit d’entrée ainsi que des royalties. Les obligations de chacune des parties dans une collaboration de franchise sont consignées dans un contrat qui engage aussi bien le franchiseur que le franchisé.

2. Quels sont les avantages d’une franchise ?

Le contrat de franchise est un partenariat gagnant-gagnant. Chacune des deux parties tire profit de la seconde en raison du principe de partage du succès qui les lie.

Les avantages pour le franchiseur

Ils ne sont pas des moindres. Tout d’abord, le franchiseur obtient un élargissement rapide de son marché. C’est d’ailleurs l’un des objectifs principaux des réseaux de franchise. Avec le développement d’un réseau, il acquiert de la visibilité, agrandit sa notoriété et fidélise plus aisément sa clientèle. Ensuite, ce contrat assure au franchiseur une totale implication du franchisé dans le déploiement de l’activité. Le franchisé est propriétaire de sa société et de ce fait est totalement investi dans le développement de son activité. Son implication profite à tout le réseau. Enfin, côté finance, les charges ne reposent plus uniquement sur les épaules du franchiseur. Avec les frais d”entrée et les royalties qu’il reçoit, il est en mesure de mieux supporter toutes les dépenses liées à l’accompagnement de ses franchisés.

Les avantages pour les franchisés

Pour les franchisés, l’opportunité des réseaux de franchise est une aubaine. Les avantages sont conséquents. Au prime abord, les franchisés travaillent avec une marque connue. En intégrant ce réseau, les franchisés ont le droit d’exploiter le logo, la charte graphique et les éléments de communication locale des franchiseurs. Ils disposent donc d’une clientèle de base, celle des franchiseurs. Ensuite, les franchisés sont des commerçants indépendants. Certes, ils ont des obligations envers les franchiseurs, mais ils demeurent les principaux bénéficiaires de l’activité qu’ils dirigent. Pour finir, les franchisés bénéficient de l’aide permanente de la franchise entière. Une formation initiale et continue ainsi qu’un accompagnement tout au long de la collaboration leur sont offerts.

Tous ces avantages font du système des franchises une piste de développement commercial à privilégier. Toutefois, les franchises ne comportent pas que des avantages. Le contrat de franchise intègre aussi quelques exigences.

3. Quelles sont les exigences que comporte une franchise ?

La franchise comporte quelques inconvénients relatifs et bien souvent minimes qu’il convient de rappeler. D’abord, le franchiseur a l’obligation de transmettre au franchisé un savoir-faire secret, substantiel et identifié qui est le cœur même de la franchise. Par ailleurs, l’entreprise en franchise devra se plier à quelques règles dès son arrivée dans un réseau. Il s’agit notamment :

  • de l’application obligatoire de la stratégie commerciale du franchiseur ainsi que des différentes évolutions du concept et du savoir-faire ;
  • de l’obligation d’approvisionnement chez le franchiseur ou chez les fournisseurs recommandés par le franchiseur uniquement ;
  • de l’obligation de paiement des droits d’entrée et des royalties.

Les royalties sont des déductions sur le chiffre d’affaires des commerçants inscrits dans les réseaux de franchises. Ils compensent l’usage de la licence de la marque, l’assistance et la formation permanentes ainsi que les recherches pour l’innovation.

4. Comment monter un projet de franchise ?

Pour créer sa franchise et devenir franchiseur, il faut d’abord être à la tête d’une entreprise qui ne cesse de se développer. Votre concept doit être innovant et assez attrayant pour attirer de potentiels investisseurs. Ensuite, il va falloir s’informer sur le marché des franchises. Certains domaines de franchise sont plus rentables que d’autres. Votre étude de marché sera primordiale pour déterminer la faisabilité de votre projet. Après l’étape de l’étude du marché, il y a celle de la rédaction du business plan. Ce document sera la présentation de votre projet. Il devra être concret et contenir un maximum d’informations. Vous y consignerez des données comme votre concept, votre stratégie marketing ou encore le bilan prévisionnel. La phase suivante, celle de l’expérimentation du concept dans une unité pilote, permettra de tester concrètement votre concept sur le terrain.

Si cette expérience est concluante, vous pourrez préparer la documentation de la mise en place du projet de franchise. Cette documentation est composée du manuel préparatoire, du Document d’Information Précontractuel (DIP) et du contrat de franchise. Il ne restera plus qu’à développer votre marque.