Au même titre que les particuliers, les entreprises doivent souscrire à une assurance afin d’assurer la protection de leurs biens. Les assurances professionnelles se déclinent en plusieurs catégories. Chaque compagnie propose des contrats avec des garanties particulières. Avec cette abondance des offres, il est difficile de distinguer celle qui répond à vos besoins. Les conseils suivants peuvent vous aider.

1. Définir vos besoins

Votre entreprise interagit avec le monde extérieur pour le besoin de son activité. Les employés peuvent être exposés à des risques. C’est pourquoi une assurance professionnelle est indispensable pour prévenir ces risques. Pour choisir l’assurance pro qui correspond à votre entreprise, vous devez étudier plusieurs critères. Avant de vous intéresser aux critères de choix, il est préférable de déterminer vos besoins en matière de garantie. Afin d’identifier les garanties nécessaires à votre entreprise, vous devez répondre aux questions suivantes :

  • Votre activité présente-t-elle des risques pour les employés ?
  • Utilisez-vous des véhicules ?
  • Quel est le nombre de salariés ?
  • Êtes-vous en location ou propriétaire de vos locaux ?
  • Votre activité implique-t-elle un contact avec le public ?

2. Le type d’assurance adaptée à votre activité

Le choix d’une assurance dépend de votre secteur d’activité. Les garanties proposées par un assureur diffèrent d’une société à une autre. Dans certains métiers, une assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire. C’est le cas chez les métiers d’artisans. Les jeunes entreprises n’auront pas les mêmes besoins qu’une firme établie. Par ailleurs, d’autres dommages causés par une tierce personne peuvent provoquer des dégâts financiers sur votre entreprise. Il peut s’agir d’un oubli, d’un accident ou d’une faute professionnelle. Certaines fautes peuvent mener une société à la faillite. 

Ainsi, vous devez choisir une assurance professionnelle en fonction de vos besoins et des risques auxquels votre société s’expose. Outre l’assurance responsabilité civile professionnelle, d’autres couvertures sont indispensables pour les entreprises, à l’instar de :

  • la garantie loyer impayé ;
  • l’assurance auto professionnelle ;
  • l’assurance multirisque professionnelle ;
  • la garantie décennale.

3. La compagnie d’assurance

Les compagnies d’assurance se multiplient en France face à l’émergence des Assurtech. Ces derniers occupent une place importante dans l’assurance aux particuliers. Cependant, certains prestataires commencent à pénétrer le marché des entreprises. Malgré cette abondance des offres, il est préférable d’opter pour une compagnie spécialisée. Cette dernière est généralement spécialisée dans un secteur d’activité en particulier. Certaines compagnies s’adressent uniquement aux PME et d’autres aux artisans. Ces assureurs spécialisés représentent la meilleure solution, puisqu’ils possèdent une connaissance poussée de votre secteur d’activité et des démarches y afférentes.

4. Les garanties proposées

À moins d’avoir un service juridique dédié à cet effet, il vous incombe en tant que dirigeant de lire attentivement un contrat d’assurance. Cette dernière stipule clairement les éléments qui composent le contrat, les garanties, les conditions générales de vente. Certaines propositions vous semblent financièrement plus abordables ? Votre premier réflexe consiste à vérifier les garanties offertes. En effet, certains contrats excluent les dommages immatériels du contrat.

5. L’étendue de votre activité

Le choix d’une assurance professionnelle dépend aussi de l’étendue de votre activité. Vous travaillez dans le domaine du e-commerce ? Est-ce que tous les risques relatifs à cette activité sont réellement compris dans le contrat ? À noter que les dirigeants se reposent sur le code APE pour choisir une assurance. Pourtant, ce code manque souvent de précision. Votre activité est florissante ? Vous disposez d’autres agences en France ou à l’étranger ? Optez pour une assurance qui tient compte de cette étendue géographique. Au moment de la souscription, vous devez mentionner clairement l’emplacement de ces agences ou boutiques, notamment lorsqu’ils se trouvent à l’étranger.

6. Les plafonds et les garanties

Chaque offre d’assurance se distingue par son plafond de garantie. Il s’agit du montant maximum que la compagnie d’assurance accepte de vous payer à titre de dédommagements. Ce plafond dépend de sous garanties présentes dans le contrat. Par ailleurs, il existe également un plafond pour chaque période. La question du plafond implique la franchise. Elle correspond au montant restant à la charge de l’entreprise après un sinistre. Son calcul s’opère de différentes manières. Elle peut être fixée ou calculée sur la base d’un pourcentage défini du montant total d’un sinistre.

7. L’utilisation d’un comparateur d’assurances

Trouver une assurance professionnelle entre des dizaines d’offres prend du temps. Pour gagner du temps, le comparateur représente l’outil adéquat pour trouver le meilleur contrat. En quelques clics, vous obtenez des devis d’assurances gratuits qui viennent de divers assureurs. Il ne vous reste plus qu’à comparer les différentes offres. À noter que le prix d’une assurance professionnelle s’affiche rarement sur les catalogues. Cela s’explique par la grande disparité des entreprises. Même si vous appartenez au même secteur qu’une autre société, le prix de l’assurance ne sera pas le même. Ainsi, une PME qui exerce ses activités exclusivement en France bénéficie d’un tarif abordable par rapport à une PME qui a une activité diversifiée.