Le reporting de gestion met en évidence les objectifs et les points clés délégués aux différentes branches d’une entreprise. Il s’agit d’un outil de contrôle postérieur des responsabilités déléguées plutôt que d’un support à l’action. Il doit répondre aux besoins des partenaires et actionnaires, ainsi que des décideurs. Le reporting de gestion fait partie du processus de consolidation des informations. La qualité des données et des analyses générées par le reporting dépend d’un bon contrôle et de l’intégrité des processus de retour d’expérience et des mécanismes de renforcement.

La problématique, c’est la mise en oeuvre du reporting

En très peu de temps, le Reporting de gestion est devenu l’un des éléments permettant d’actualiser régulièrement la stratégie de l’entreprise. Outre les graphiques, tableaux et synthèses, les solutions de reporting doivent notamment pouvoir collecter des données tant sur la quantité que sur la qualité du travail effectué. Et ceci quelle que soit la complexité de l’organisation.Ces rapports sont destinés à informer les supérieurs hiérarchiques, les superviseurs internes ou externes, ou simplement ceux qui sont concernés par les activités de l’entreprise. Les décideurs d’entreprise savent quels sont les chiffres clés dont l’évolution doit être surveillée. Le problème est la mise en place de rapports.

Le reporting financier est donc, avec déduction, l’opération de préparation d’états financiers sur les activités de l’entreprise. Cet outil vous permet également de préparer un budget, de valider les budgets, d’utiliser l’analyse financière, de préparer des rapports consolidés et autant de fonctions nécessaires à une bonne gestion financière. La question de réalisation de rapports consolidés est souvent délicate pour les entreprises aux multiples divisions. À présent, de nombreux outils informatiques permettent de préparer des rapports financiers précis et complets, comme le site www.pbfi.fr. Mais la plupart d’entre eux sont rémunérés, car ce sont des outils spécifiquement dédiés aux professionnels du domaine de la gestion d’entreprise.

Les fonctionnements du reporting gestion dans une entreprise

Normalement, dans une entreprise les ressources sont limitées: seuls les dirigeants d’une entreprise peuvent assurer un suivi immédiat des activités et les registres comptables nécessaires. Ainsi, en augmentant le contrôle de gestion et la méthode de reporting requise pour la spécialisation du management stratégique, le dirigeant se sent parfois déçu. La qualité nécessaire à la bonne saisie des dépenses dans le système d’information, l’efficacité professionnelle de l’entreprise sont parfois décevantes. L’extraction et la vérification à partir des données sélectionnée et pour une synthèse rapide (c’est-à-dire lorsque l’information est utile) ainsi que l’efficacité professionnelle liée est différente. Prenez des décisions grâce aux tableaux de bord de gestion de la recherche.

L’utilisation du reporting gestion n’est plus une question d’argent. Même dans les très petites entreprises, les ordinateurs omniprésents peuvent être très utiles pour compiler rapidement des flux d’informations parfois énormes: par exemple, des centaines de factures ou de transactions bancaires à classer. Dans de nombreux cas, la base de données sous-utilisée est due au fait que l’entreprise n’ose pas la résoudre. Cependant, il est dans l’intérêt des chefs d’entreprise et du personnel administratif de perdre du temps à se former pour extraire les données des logiciels de comptabilité et de facturation ou de gestion des stocks. Lorsque vous êtes «planifié», créer des tableaux de bord dans Excel est facile. Lorsque les deux parties quittent rapidement le tableau de bord à plusieurs reprises, le temps «perdu» à l’entrainement sera économisé cent fois.

Reporting: un outil pour tous

Un système de reporting de gestion efficace, avec des données vérifiables et vérifiées, est une véritable justice de paix: plus de conflits entre départements, comme lorsque la direction des ventes et le directeur financier se disputaient avec des chiffres calculés de chaque côté par des méthodes différentes. Faire en sorte que tout le monde accepte un rapport conjoint signifie obtenir le consentement de tous. Dans ce cas, le reporting renforce l’autorité du chef d’entreprise, car il lui permet de justifier de manière très objective les décisions de gestion. De plus, même au sein de la structure, gérer les équipes de manière paternaliste n’est plus efficace. La motivation du personnel passe par des démonstrations précises et quantitatives et des tableaux de contrôle de la réalisation des objectifs, et non par des professions véhémentes.

Il est important que les bonnes données de votre entreprise soient disponibles pour les bonnes personnes. Par exemple, le service commercial n’a pas besoin d’un calendrier de maintenance d’unité de production et l’unité de production n’a pas besoin de savoir quels clients paient à temps ou non. L’objectif ultime  du reporting est de s’assurer que les données par la direction financière externalisée sont aussi claires, concises et à jour que possible afin que les responsables puissent identifier les prochaines étapes à suivre pour améliorer leurs indicateurs clés des performances.

La valeur de l’automatisation d’un reporting de gestion

Surtout, l’utilisation du DAF à temps partagé fait gagner du temps. La collecte et l’analyse de données automatisées en temps réel apportent une forte valeur ajoutée. En limitant les services humains, vous pouvez réduire le temps de traitement et réduire le risque d’erreurs. La centralisation des données dans une solution garantit l’optimisation des données de différents domaines. Le reporting de gestion peut dépendre de données optimisées en temps réel qui tiennent compte de l’historique financier de l’entreprise. Cela s’applique à toutes les opérations de l’entreprise, les données peuvent provenir de n’importe quelle application du système informatique.

Un outil de reporting de gestion efficace peut obtenir des données numériques en temps réel en mettant simplement à jour les données. La création de reportings publics et privés facilite l’accès aux données des différentes branches de votre entreprise. Chaque manager peut gérer seul son travail, sans attendre les rapports fournis par le contrôle de gestion. Ces données proviennent des sources uniques, les résultats des divers domaines de l’entreprise sont considérés comme identiques, ce qui limite le débat entre les données comptables et commerciales.