Réaliser la cession de son entreprise est un acte très
important dans la vie d’une société puisque la vente de cette dernière entraîne
la transmission de la totalité de la société. Cela peut avoir des conséquences
indéniables sur la vie de l’entreprise que ce soit sur un plan social,
financier ou encore patrimonial.

Pour vous, le dirigeant vendeur, c’est la fin d’une
aventure et cela vous oblige à trouver un repreneur et réussir votre passage de
témoin. Un tel processus peut être accompagné d’un changement de vie mais
également d’une modification de votre statut social. Afin de gérer du mieux
possible tous ces aspects, de nombreuses questions doivent se poser au
préalable dans le but que votre cession se passe du mieux possible. Pour ce
faire
le guide de la cession d’entreprise peut vous aider et ainsi vous
permettre de vous séparer de votre société en toute sérénité.

Se poser les bonnes questions

Au moment de la cession de votre entreprise, de nombreuses
questions interviennent et vous devez en avoir les réponses :

       
Il
faut penser à déterminer le motif de la vente : départ à la retraite,
reconversion professionnelle ou encore une transmission à ses enfants.

       
Déterminer
un délai

       
Si
votre conjoint ou conjointe travaille au sein de votre entreprise, il faut
tenir compte de la situation.

       
Décidez
si vous restez associé ou non dans l’entreprise que vous cédez.

       
Lors
de la cession, n’oubliez pas de déterminer les dispositifs fiscaux qui sont
applicables à une telle opération comme les abattements ou encore les
exonérations.

       
Dans
la situation où vous êtes propriétaire des locaux, il vous faudra décider si
vous restez propriétaire des locaux ou non.

       
Enfin,
lors de la cession de votre entreprise, il est également important d’analyser
les actifs immatériels qui sont attachés à cette dernière ainsi que les impacts
sur sa valeur.

       
Par
ailleurs, il vous faudra penser à la procédure et la stratégie à mettre en
place lors de la mise en vente.

Evaluer le prix de
cession de votre entreprise

Lorsque vous décidez d’effectuer une cession d’entreprise,
il est primordial de réaliser une évaluation précise du prix de l’opération.
Par ailleurs, sachez qu’il existe différentes manières d’effectuer une
évaluation pertinente de cette dernière. En effet, dans certains secteurs, il
vous sera possible d’évaluer le prix de votre entreprise grâce notamment à son
chiffre d’affaires annuel. Dans ce cas-là, un pourcentage sectoriel sera tout
simplement appliqué à votre chiffre d’affaires hors taxes. Ce pourcentage sera
évalué par comparaison des prix de cession d’entreprises similaires qui sont
vendues mais également par rapport aux usages du secteur.

Toutefois, dans certains cas, valoriser une entreprise peut
également se faire en se basant sur la valeur ajoutée, la marge commerciale ou
encore l’excédent brut commercial de cette dernière. Des évaluations
basées sur la rentabilité
de votre entreprise. Dans ce cas, cette dernière
sera estimée par rapport à sa rentabilité future. Toutefois, cette technique
peut se montrer assez complexes et imprécises puisque celle-ci ne se fixe
uniquement sur des prévisions qui peuvent s’avérer bonnes… mais également
fausses.

Dernière solution pour fixer le prix de cession de votre
entreprise : vous pouvez effectuer une évaluation patrimoniale qui vous
permettra notamment d’estimer la valeur de cette dernière. Pour ce faire, il
vous faudra séparer les actifs ainsi que les passifs afin que vous puissiez
obtenir l’actif net de votre entreprise. Dans ce cas-là, le prix sera fondé sur
le montant de cession de plusieurs entreprises effectuant la même activité. Le
prix qui vous sera proposé sera donc en adéquation avec l’état actuel du
marché.