La distinction entre impression numérique et impression en 3d

L’impression numérique est l’art de reproduire des documents numériques préétablis sur un appareil informatique en documents réels, par le biais d’un équipement adapté et d’un support bien déterminé. En revanche, l’impression 3d est l’art de traduire et de réaliser une pièce en trois dimensions selon un plan bien établi, tout en incrémentant des matières premières spécifiques à cette technologie. Elle permet de traduire des données virtuelles en objet, quel que soit la forme de celui-ci. Elle nécessite donc des équipements spécifiques comme l’imprimante 3d. Tout d’abord, une imprimante 3d ne ressemble pas à une imprimante classique et nécessite un bon emplacement. En outre, l’imprimante 3d doit être placée dans un endroit bien aéré puisqu’elle peut dégager de la fumée. Il faut aussi veiller à ce qu’elle soit placée sur une surface élevée comme le bureau afin de préserver le plateau d’impression de la poussière. Effectivement, la poussière peut contaminer la qualité de l’impression et modifier l’aspect de celle-ci. Par ailleurs, son utilisateur doit aussi veiller à ce que son emplacement ne gêne personne puisqu’elle a tendance à émettre des sons à chaque mouvement. Ensuite, une fois que l’imprimante est bien installée, il est impératif de mettre en place la matière plastique nécessaire à sa mise en marche, appelé « filament ». En effet, ce filament doit être nourri d’une manière systématique alors il doit être placé dans l’alimentation qui se chargera de l’amener vers l’extrudeuse. Après que l’extrudeuse ait atteint la bonne température, le moteur enverra petit à petit le filament vers la buse, qui conduira rapidement celui-ci vers l’embout buccal. L’impression peut donc débuter après que le filament soit complètement chargé à la sortie d’un fil propre. Cette étape se répète à chaque fois que la couleur change. Mais qu’en est-il des figures adaptables à l’impression en 3d?« www.3dindustries.fr »

L’élaboration des dessins destinés à l’impression 3d

Afin de créer des figures ou des dessins en 3d, un logiciel de modélisation tridimensionnelle est prévu à cet effet. Appelé aussi « modeleur 3d », le logiciel de modélisation tridimensionnelle sert à élaborer des figures complexes en 3d sur la base des définitions analytiques. Il se fonde sur la manipulation des formes de base en vue d’obtenir des formes complexes, taillées sur mesure, tout en agissant sur la texture, la couleur et la luminosité de l’objet. Une fois que la conception est entamée, le logiciel permet aussi de sauvegarder les figures et les scènes dans un fichier pouvant être réutilisé dans un autre programme. Par conséquent, le logiciel de modélisation peut créer des scènes 3d adaptées à une imprimante 3d, aux cinémas et aux jeux vidéos. Son but ultime est donc d’élaborer des scènes réalistes à travers des scènes modélisées. Par ailleurs, le logiciel de modélisation permet aussi la réalisation d’une architecture d’un bâtiment. En effet, sa finalité est de rendre virtuel les installations et les aménagements en fonction de l’attente des clients afin d’éviter toutes erreurs et toutes gaspillages au moment de la construction. Mais comment a été conçue l’impression 3d ?

Le fonctionnement d’une impression 3d

Appelé aussi « fabrication additive », l’impression en 3d procède à la construction par ajout continu de couches de matière sous le contrôle d’un ordinateur. Elle a été initialement utilisée pour le prototypage 3d ou prototypage rapide. En outre, la notion de « fabrication additive » est employée dans le domaine industriel parce qu’elle offre des applications illimitées et ouvre à un large choix de procédés. Effectivement, se relatant au niveau de la réalisation, le degré de complexité des conceptions issues de cette technologie est très élevé pour un prix nettement abordable. De plus, il est plus facile d’insérer des fonctions supplémentaires dans une fabrication additive afin de consolider les conceptions assemblées. En impression 3d, la rapidité des procédés est gangrenée par la non-compression des temps de production. De ce fait, la production est unitaire et au moindre défaut de manipulation, les produits risquent d’être endommagés à cause de leur fragilité. Voilà pourquoi, il est fondamental que le maniement des équipements doit se faire par des professionnels. Quels sont donc les matériels nécessaires à l’impression 3d pour les professionnels ?

Les matériels nécessaires à l’impression 3d

Les matériels à utiliser sont multiples. Tout d’abord, il existe deux types de matériels en fonction du type de l’imprimante 3d. S’il s’agit d’une imprimante de type « FDM », basée sur le dépôt de matière fondue alors les matériels à préconiser sont les plastiques. En revanche, s’il s’agit d’une imprimante « SLA », langage de stéréolitographie alors les matériels à prioriser sont essentiellement élaborés à partir de résines. Ensuite, avant le début de l’impression, il est impérieux de se prémunir des solutions adhésives notamment le tube de colle, pour permettre à la pièce d’adhérer facilement au plateau d’impression. Il faut également se munir d’une pince pour manier et découper facilement le filament. Pour une plus grande efficacité, il est conseillé d’utiliser une pince coupante et une pince universelle pour faciliter les tâches. Par ailleurs, après l’impression, des outils indispensables doivent être à porter de mains à savoir : la spatule pour retirer la pièce du plateau d’impression, le scalpel pour perfectionner les finitions et les éventuelles retouches sur la pièce, les limes aiguilles permettant de limer et de corriger les imperfections sur la pièce 3d, et le « modifi3D » pour le traitement postérieur des pièces à l’aide d’un outil chauffant. Enfin, quelques outils utiles à la maintenance de l’imprimante 3d méritent d’être soulignés. En l’occurrence, il s’agit des lubrifiants pour l’entretien de l’imprimante, des pinces brucelles pour le nettoyage après impression, les tournevis pour resserrer les vis défectueuses, du filament et de la plaque de verre supplémentaires pour corriger les pannes techniques en cours d’impression.