Votre étude de marché vous a rassuré pour le lancement de votre projet d’entreprise, votre business plan démontre la solidité de votre initiative. Cependant, un besoin de financement supérieur au capital dont vous disposez est nécessaire pour le fonctionnement. Voici quelques conseils pour vous aider à frapper à la bonne porte.

Pourquoi créer son entreprise en France

En France, les créateurs d’entreprise nationaux sont « chouchoutés » par rapport aux autres pays comme les États-Unis ou la Suède. Il existe plusieurs plans d’appui et subvention pour vous accompagner dans votre aventure. Il n’est pas donc rare de voir de jeunes entrepreneurs combiner plusieurs aides à la création d’entreprises comme le prêt à taux zéro, garantie bancaire et subventions. Des accompagnateurs sont à pour les aider. Ils analysent avec les porteurs de projets les différents points clés de leurs nouvelles sociétés, l’argent susceptible d’être mobilisé pour ensuite l’adapter à l’initiative. Les Français sont également conseillés et aiguillonnés pour bien suivre les étapes importantes afin de parvenir à la concrétisation de leur entreprise.

Quelques financements à quémander

Il est important d’apporter ses propres fonds. En effet cela prouvera votre implication dans votre projet. Vous pouvez également solliciter l’aide de vos proches, cette démarche s’appelle le Lonely Money. Si vous êtes chômeur, vous pouvez solliciter l’aide du pôle emploi. De plus si vous êtes inscrits à l’ARE vous avez la possibilité de percevoir un le versement d’un capital correspondant à une partie de vos droits restants (c’est l’aide financière ARCE ou Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprises) ou le maintien de vos allocations avec vos rémunérations. L’ARCE équivaut à 45 % du montant du reliquat des allocations chômage. Il vous est donné en deux fois. Mais, il existe une condition à respecter pour en bénéficier, il faut être titulaire de l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise). Il est à noter qu’un titulaire de l’ARCE ne reçoit pas d’allocations mensuelles. Dans le cas où vous ne pouvez pas profiter de l’aide financière ARCE ou que vous ne souhaitez pas la toucher, vous pouvez maintenir vos allocations chômage pendant toute votre période d’indemnisation et ce, même si vous avez décidé de commencer une activité non-salariée comme créer votre société.

En bref…

Il existe donc plusieurs aides à la création d’entreprise qu’un entrepreneur peut bénéficier. Les conditions et les avantages varient selon les types d’appui solliciter. N’oubliez pas quelques soit votre projet, il y aura sûrement une aide à la création d’entreprise adapté à celui-ci.