Ces dernières années, le commerce en ligne a connu un essor fulgurant. Aujourd’hui, plus personne ne peut contester qu’il s’agît d’un secteur d’activité prometteur. Cependant, toute activité porteuse de bénéfice demande un travail colossal en amont et l’e-commerce ne se dérobe pas à cette règle. En effet, il existe un certain nombre de tâches à effectuer et plusieurs conditions à respecter. Découvrez ci-dessous 4 étapes essentielles pour ouvrir une boutique en ligne qui marche.

1. Trouver des fournisseurs de confiances

La première étape est de définir la/les marques à distribuer. Cela implique que vous avez déjà réalisé une analyse du marché et que vous savez dans quel secteur commercial vous positionner pour mieux écouler vos produits. Selon vos objectifs, l’analyse préalable du marché vous permet de définir si vous souhaitez écouler les produits des grandes marques connus de tous ou celles de petits créateurs. Une fois que vous êtes fixé sur les marques que vous souhaitez écouler, c’est le moment de contacter votre fournisseur. Le fournisseur ou le grossiste en déstockage est l’acteur chargé de rendre disponibles les produits que vous présentez sur votre vitrine ; à travers une proposition de vente en gros ou en détail. Cela dépend du type de commerce en ligne que vous menez.

Vous devez avoir une relation de confiance avec les grossistes. Surtout, n’intervenez pas avec eux à travers un intermédiaire : privilégiez les relations directes. Vous aurez alors l’occasion de procéder à des négociations avantageuses au sujet des conditions et des modes de distribution des articles et aussi sur le prix d’achat des marchandises.

2. Définir les moyens de paiement et les modes de livraison

Pour les e-commerçants, définir les moyens de paiement est une étape cruciale. Comme dans tout autre business en ligne, le mode de paiement que vous rendez disponible sur votre site peut faciliter les achats ou les compliquer. Les modes de paiement se définissent en amont. Leur mise en place est une opération rigoureuse qui prend du temps. Lancez donc les démarches nécessaires au plus tôt. Il est recommandé de proposer trois différents modes de paiement au minimum. Privilégiez les plus utilisés, en particulier si vous ciblez une zone géographique donnée. En ce qui concerne la logistique, faites un compromis entre le mode de livraison qui vous convient et celui qui convient à vos acheteurs. Le mode de livraison prend en compte le type de produits à écouler. Vous avez le choix entre livrer à domicile ou à travers des points relais. Toutefois, des frais de transport trop élevés déçoivent souvent les clients, même si vos articles sont moins chers. Cherchez alors une solution peu coûteuse pour les internautes et sécuritaire, mais aussi avantageuse pour vous.

3. Créer son site et définir son image de marque

Que ce soit pour du dropshipping, du commerce sur site marchand, ou encore de la vente avec livraison automatisée sur Amazon, devenir revendeur en e-commerce nécessite d’avoir un site bien conçu. Une fois que vous aurez des produits, un élément qui poussera les acheteurs à avoir confiance en ce que vous proposez, c’est d’abord l’aspect de votre boutique en ligne. Pensez donc à rendre votre identité visuelle la plus parfaite possible. Attardez-vous sur l’aspect branding de votre site : planification, conception de logo, identification des couleurs, des graphismes ou des textures, choix des caractères graphiques, slogan, différentes photos à insérer. Plus important encore, il faut savoir comment combiner tous ces éléments.

Afin de réussir cette étape, vous devez avoir une idée claire de ce que vous voulez afficher comme image de marque et trouver les ressources humaines et techniques pour y parvenir. Même si vous savez précisément ce que vous souhaitez, il faut des compétences spéciales pour créer un site d’e-commerce comme on le conçoit en tête. Vous aurez sans doute besoin de faire recours à des agences de création et inéluctablement à des services d’hébergement. Voici quelques points qui vous permettront de définir clairement ce que vous souhaitez avoir comme image de marque :

  • identifier la mission de votre site d’e-commerce ;
  • identifier ses valeurs ;
  • définir ce qui rend votre marque unique ;
  • forger sa personnalité ;
  • définir ses spécialités.

4. Rédiger des fiches produits de bonne qualité

Pour être revendeur en ligne, vous aurez besoin des services d’un rédacteur. Toutes les boutiques en ligne détiennent un catalogue de produits. Ce qui va rendre ce catalogue attractif, ce n’est pas seulement les images, mais les descriptions que vous y apporterez. La rédaction d’une fiche produit peut paraître simple, mais il s’agit d’un travail qui réclame un minimum de connaissance dans le domaine. On ne rédige pas ces fiches comme on élaborerait un article sur un blog. Il faut en effet montrer l’utilité des produits que vous proposez dans la vie quotidienne des internautes et l’avantage réel que ces derniers en tirent. N’hésitez donc pas à contacter des spécialistes en rédaction pour différencier votre plateforme des autres sites pour e-commerçants.